Alsace : diminution alarmante du nombre des naissances après le durcissement de la grève des cigognes

Share Button




SOCIETE – Le nombre de naissances a considérablement chuté en Alsace depuis la fin du mois de mars suite au mouvement de grève lancé à l’appel de la principale organisation syndicale des cigognes. Les volatiles réclament des augmentations de salaires et le versement d’une prime exceptionnelle à titre de rattrapage des années antérieures.

L’an dernier à la même époque, près de 1800 bébés naissaient chaque mois en Alsace. Aujourd’hui, la région peine à franchir la barre des 200 naissances mensuelles. La raison : le ralentissement des livraisons d’enfants suite à un mouvement social d’une ampleur inégalée lancé par la Confédération Nationale des Cigognes Alsaciennes.

Cette grève entamée le 23 mars 2015 fait suite à l’échec des négociations salariales entre le patronat et le syndicat. Près de 92% des cigognes seraient mobilisées pour une augmentation générale des salaires de la branche. « La Direction refuse de nous rencontrer et nous demande de reprendre les livraisons avant toute discussion sur une éventuelle augmentation des salaires » témoigne Louise, secrétaire générale du syndicat. « Si les patrons ne cèdent pas, on va amplifier le mouvement à travers toute la France. »

150 cigognes assurent chaque année la livraison d’environ 22.000 bébés à travers toute la région alsacienne. Le salaire moyen d’une cigogne est de 1.623 euros bruts mensuels, loin des 2.874 euros que constitue le salaire brut moyen en France. « Il faut repenser notre système organisationnel. Avec 11,8 naissances pour mille habitants en 2013, le taux de natalité en Alsace a perdu un point en dix ans. Certaines filles se retrouvent au chômage technique tandis que d’autres enchainent des journées de près de 12 heures. C’est tout le process de production qui est à revoir, pas simplement les salaires » nous confie Louise en cigogne expérimentée.

En marge du mouvement et face au refus de la Direction d’entamer des négociations, l’organisation syndicale s’apprête d’ailleurs à déplacer la lutte sur le terrain judiciaire avec un projet de dépôt de plainte pour délit d’entrave au droit de grève.

La Rédaction

L’article vous a plu ? Rejoignez-nous sur facebook et abonnez-vous en un clic !

Share Button

Comments

comments

Leave a Reply