97% des Meusiens heureux après le passage à l'heure d'été : "Une heure de moins en Meuse, çà compte"

97% des Meusiens heureux après le passage à l’heure d’été : « Une heure de moins en Meuse, çà compte »

Share Button




SOCIETE – Un sondage réalisé par IPSOS pour le Conseil Général de La Meuse montre que 97% des habitants de La Meuse s’estiment heureux après le passage à l’heure d’été. « Avec le changement d’heure, on vit une heure de moins dans le département. »

Les Meusiens sont heureux. Dans un sondage commandé par le Conseil Général et dévoilé par Tomimag, 97% d’entre eux sont heureux du passage à l’heure d’été, le changement d’heure leur faisant vivre une heure de moins dans le département. En effet, dimanche 29 mars à 2 heures du matin, il était déjà 3 heures, soit un gain d’une heure non négligeable.

Ce sentiment de bonheur est partagé par toutes les tranches d’âges et toutes les catégories socio-professionnelles. Ce soudain optimisme des habitants dans un département peu habitué aux scènes de joie et de liesse populaire ravit les politiques de la région qui envisagent de demander au gouvernement un passage à l’heure d’été sur la base d’une journée entière. « Lors de mon prochain passage à Paris, je proposerai le changement d’heure sur la base d’un jour entier pour notre département » explique Chistian Namy, Président du Conseil Général de La Meuse. « Le bonheur est un défi majeur pour notre département dans les années à venir. Si le fait de supprimer une journée entière rend les meusiens plus heureux, je veux être celui qui le mettra en place. »

Le passage à l’heure d’été a été instauré en France à la suite du choc pétrolier de 1973-1974. Depuis 1998, les dates de changement d’heure ont été harmonisées au sein de l’Union européenne. L’objectif du changement d’heure est principalement de faire correspondre au mieux les heures d’activités avec les heures d’ensoleillement pour limiter l’utilisation de l’éclairage artificiel.

La Rédaction

Crédits photo : wow5stars.com ©

L’article vous a plu ? Rejoignez-nous sur facebook et abonnez-vous en un clic !

Share Button

Comments

comments

Leave a Reply