En visite à Strasbourg, Thomas Pesquet confirme que l’égo des alsaciens est visible depuis l’espace

Share Button




SCIENCES – L’astronaute français, qui a passé près de 200 jours dans l’espace, a confirmé lors d’une conférence à l’université de Strasbourg que l’égo des alsaciens était visible depuis l’espace.

Certains pensaient que la grande muraille de Chine était la seule construction humaine visible depuis l’espace. Mais lors d’une conférence scientifique organisée à l’université de Strasbourg, Thomas Pesquet, de retour sur Terre depuis le 2 juin 2017 après 200 jours passé dans l’espace, a confirmé qu’il avait pu apercevoir quelque chose qui l’avait surpris.

« Lorsque la station spatiale a survolé la France, j’ai vu quelque chose d’énorme sur la partie Est. J’ai appelé mon homologue russe. J’ai d’abord cru à un phénomène météorologique. On en croyait pas nos yeux. » L’astronaute contacte alors la NASA et décrit une masse uniforme, aux couleurs jaune et rouge, s’étendant sur toute la région Alsace.

Pas besoin de longs calculs pour que les ingénieurs en tirent une conclusion : l’égo des alsaciens était visible depuis l’espace. L’Agence spatiale avait déjà détecté les premiers signes en 2004 avec la sonde Proba, dotée d’un appareil photo d’une résolution bien supérieure à celle de l’œil humain.

Frantz Mittlach, astrophysicien spécialisé dans l’observation de l’Alsace depuis l’espace, nous explique le phénomène. « Les alsaciens ont une très haute opinion d’eux-mêmes. Leur égo surdimensionné s’affirme aux dépens des autres habitants de la région Grand-Est, il a quelque chose de pathologique et entraine de vraies difficultés à cohabiter.»

Après plusieurs mois passés la tête dans les étoiles, Thomas Pesquet s’en amuse. « Les Alsaciens ont toujours eu un fort caractère. Pas étonnant que leur égo soit visible depuis l’espace. »

La Rédaction

Crédits photo :  AFP © Kenzo Tribouillard

L’article vous a plu ? Rejoignez-nous sur facebook et abonnez-vous en un clic !

Share Button

Comments

comments

Leave a Reply