5 astuces pour perdre ses enfants en forêt vosgienne et retrouver les plaisirs d’une vie à deux

Share Button




TRUCS ET ASTUCES – La vie de famille, c’est une formidable aventure. Mais parfois, le plus beau rêve –avoir des enfants- peut se transformer en véritable cauchemar. Voici 5 astuces à utiliser pour que vos enfants ne soient plus qu’un lointain souvenir.

En tant que parents, vous êtes épuisés, effondrés. Vos enfants vous poussent à bout et vous font vivre un enfer au quotidien. La solution ? Les perdre en forêt vosgienne et retrouver les plaisirs d’une vie à deux. Voici nos 5 conseils.

1 – Ne planifier pas votre itinéraire avec l’enfant que vous souhaitez perdre

La première règle à respecter lorsque vous souhaitez perdre votre enfant en forêt vosgienne est avant tout de ne pas préparer votre excursion avec lui. Un enfant est malin, perfide et observateur. En calculant avec lui votre itinéraire à l’avance, vous risquez de lui donner des indices précieux qui lui permettront de retrouver le chemin du retour. La forêt vosgienne est immense, dense et sombre. Emmenez votre enfant dans un endroit qui lui est inconnu, hors des sentiers balisés, de préférence près d’un cours d’eau. Restez le plus discret possible sur l’itinéraire emprunté.

2 – Programmer votre sortie dans des conditions météorologiques défavorables

La seconde astuce avant de se lancer avec votre enfant sur les sentiers vosgiens est de se renseigner sur les conditions météorologiques. Dans les Vosges, elles évoluent très vite : on peut très rapidement passer d’un temps sec et doux à des conditions exécrables. Une nuit hivernale et venteuse de janvier, avec du brouillard et de la neige, reste l’idéal pour perdre son enfant en forêt en toute sécurité. Selon une étude de l’ONF (Office National des Forêts), 98% des enfants perdus dans ses conditions ne retrouvent pas leur chemin.

3 – Adapter votre parcours en fonction de la résistance physique de votre enfant

Votre excursion, qui sera pour votre chérubin la dernière, doit également être choisie en fonction de sa condition physique et de son niveau technique. Son âge, son état de santé, son expérience des randonnées en famille sont autant de paramètres qui vous permettront d’adapter précisément votre parcours afin d’atteindre l’objectif fixé : le perdre rapidement et discrètement.

4 – Veiller à ce qu’il n’ait rien mangé avant de partir

Un enfant bien nourri est un enfant vigoureux. Et un enfant plein d’énergie est un obstacle à la réalisation de votre projet de nouvelle vie, il sera d’autant plus difficile à distancer. Les études démontrent qu’une marche sur un sentier plat à un rythme de 5 km/h mobilise environ 400 calories par heure. Il faut donc gérer les besoins énergétiques de votre bambin en les réduisant à un niveau inférieur au minimum vital. Ne lui donnez pas de féculents ou de sucres lents dans les jours qui précèdent votre balade en famille, il ne doit pas emmagasiner d’énergie. Votre enfant ne doit pas ingérer de sucres rapides pendant l’effort, notamment si vous empruntez un chemin à fort dénivelé. Et surtout, ne lui donnez pas à boire régulièrement : la déshydratation, notamment chez les enfants en bas âges, sera votre meilleure alliée.

5 – Ne lui donner pas accès à du matériel de survie

Le sac à dos de votre enfant ne doit contenir aucun objet qui pourrait lui permettre d’appeler les secours ou de survivre en forêt vosgienne. Bannissez la nourriture, les vestes imperméables, les couvertures de survie, les téléphones portables ou GPS de randonnée, les sifflets, briquets ou lampes de poche. Au besoin, remplissez son sac à dos de pierres et cailloux pour augmenter sa charge de portage et le fatiguer d’autant plus vite.

Nous espérons qu’avec ces astuces, vous perdrez vos enfants en forêt vosgienne en toute sérénité afin de retrouver la joie d’être parents sans enfants. A vous les sorties entre amis, les grasses matinées, et les après-midi shopping. Vos enfants, ne seront plus qu’un lointain souvenir… Le début de votre nouvelle vie à deux.

La Rédaction

Crédits photo : © grossarltal.info

L’article vous a plu ? Rejoignez-nous sur facebook et abonnez-vous en un clic !

Share Button

Comments

comments

Leave a Reply