PS4 ou Xbox One ? Gérard, 71 ans : « j’en ai rien à foutre »

Share Button




CONSOLES – Qu’ils soient enfants, adolescents, jeunes adultes ou trentenaires, à l’approche de Noël une question taraude une majorité de « Gamers » lorrains : acheter une console PS4 ou Xbox One ? Quitte à faire le bon choix, autant faire le bon. Fluidité des graphismes, jeux proposés, réseau, prix : autant de critères qui pèsent dans le choix des consoles de jeux vidéos. Mais Gérard, nancéien de 71 ans, s’en branle royalement. Comme une majorité de retraités, il ne se sent pas concerné par les produits high-tech. Témoignage.

Qu’on se le dise : les lorrains sont des « geek hyper connectés ». Avec un taux d’équipement plus élevé que la majorité des français sur les produits high-tech, les foyers lorrains apprécient le multimédia. Chez les jeunes lorrains (moins de 30 ans), 93 % déclarent déjà posséder un pc portable, près de 69% une TV HD, 71 % possèdent un lecteur mp3 numérique. Quant aux consoles de salons, si 45 % des lorrains déclarent en posséder, c’est la génération de 18 /44 ans qui semble la plus équipée.

Et les retraités ? « Ce n’est pas notre cœur de cible » déclarait en 2013 Andy House, le PDG de Sony Computer Entertainment. Nous sommes donc allés à la rencontre de Gérard, retraité de la Gendarmerie de 71 ans, pour essayer de comprendre ce désamour des personnes âgées pour les consoles de jeux vidéo.

Sa méconnaissance de l’offre proposée sur le marché est flagrante. « PS4 ou Xbox One ? Je m’en branle complètement » nous confie Gérard, confortablement installé sur son fauteuil de style belge en cuir marron ciré. « Je sais simplement que mon petit-fils passe des heures sur sa console le week-end. C’est à cause de toutes ces conneries qu’on ne le voit plus à la maison le dimanche midi pour le rôti de ma femme. Çà nous fait de la peine. »

Gérard a raison, toutes les études le démontrent : la console est considérée par de nombreux spécialistes comme un catalyseur des problématiques familiales. Elle cristallise les écarts générationnels et favorise l’isolement des joueurs les plus assidus, alors même que l’objet est pensé comme un outil interconnecté favorisant les échanges via les réseaux de joueurs. L’ancien gendarme a même son point de vue sur le sujet. « Comment voulez-vous qu’il trouve une copine en passant toutes ses nuits rivé sur sa console ? Pour tripoter sa machine, il est le premier ! Par contre, pour draguer les filles de son âge, c’est plus difficile. »

Quant aux choix des consoles, même s’il s’en « branle », Gérard a tout de même un avis sur la question. « Tout dépend du gameplay proposé et du profil du joueur. Notre petit-fils est un gamer aguerri. Je pense qu’il appréciera le nouvel APU AMD de la PS4 regroupant CPU et GPU dans la même machine, le tout associé à une mémoire de type GDDR5 très rapide. La manette DualShock version 4 apporte un confort supplémentaire pendant les longues séances de jeux, son ergonomie est très agréable avec ses sticks analogiques concaves. J’ai remarqué que la Xbox One utilisait aussi un APU AMD mais il est associé à une mémoire de type DDR3, moins rapide que la PS4, Et au niveau graphisme, la PS4 a un coup d’avance : il va adorer son 1,84 Tflops de puissance brute

Et Gérard le sait : comme 98% des grand-parents en période de noël, il sera sollicité par son petit-fils pour contribuer financièrement à l’achat de sa nouvelle console. « Çà nous peine vraiment ces histoires de consoles… Mais que voulez-vous qu’on fasse. On l’aime bien notre petit-fils, alors on a envie de le gâter. Et en lui achetant une PS4, çà nous donnera l’impression qu’il pense un peu à nous en y jouant. Peut-être.»

La Rédaction

Crédits photo : Flickr © Jeromy Shepherd

Share Button

Comments

comments

Leave a Reply