Présidentielles 2017 : la centrale de Fessenheim dément être à l’origine des radiations de Strasbourg

Share Button




ÉLECTIONS – La Direction de la centrale nucléaire de Fessenheim a démenti tout lien avec les radiations ayant touché plus de 16.000 personnes inscrites sur les listes électorales de la ville de Strasbourg.

Dimanche 23 avril, lors du 1er tour des élections présidentielles, plusieurs centaines d’électeurs strasbourgeois ont découvert qu’ils étaient radiés de leur bureau de vote et n’ont donc pas pu voter pour le premier tour de l’élection présidentielle. L’information s’est très rapidement répandue comme un nuage atomique sur les réseaux sociaux, certains n’hésitant pas à pointer du doigt la centrale nucléaire de Fessenheim, située au sud de Strasbourg dans le département du Haut-Rhin. Dans la journée, la Direction de la centrale nucléaire a été contrainte de démentir tout lien avec ces radiations.

C’est finalement la mairie de Strasbourg qui a confirmé dimanche soir que c’était elle qui avait procédé à la radiation de plus de 16.000 personnes des listes électorales de la ville. Motif : leur carte d’électeur et les courriers adressés aux électeurs étaient revenus avec la mention « n’habite plus à l’adresse indiquée ».

La Rédaction

Crédits photo : © Wilfried Rothermel

 

Share Button

Comments

comments

Leave a Reply