Belgique : une maison close propose de commander des prostituées en ligne et de les récupérer au drive

Share Button




BELGIQUE – Le concept drive qui consiste à commander en ligne des objets avant d’aller récupérer ses colis en magasin, rencontre un franc succès dans la grande distribution. Jean-Claude Vannsebeke, propriétaire d’une maison close à Tournai en Belgique, a donc décidé de s’inspirer du concept en proposant de commander des prostituées sur internet. Enquête sur cette innovation en matière de prostitution.

Francis, 37 ans, est plombier à Mouscron près de la frontière franco-belge. Habitué des maisons closes dans le Tournaisis, il a tout de suite été séduit par la formule drive. « Avant, je passais du temps en voiture à arpenter les adresses connues de la région à la recherche d’une fille qui me plaisait. Maintenant, je suis confortablement installé chez moi devant ma tablette. Je parcours le catalogue mis à disposition sur le site internet de la maison close et je me commande une ou deux prostituées en quelques clics. »

Une fois la commande préparée, Francis est averti par sms et peut venir chercher la fille sur place, sans sortir de son véhicule. Un coursier dépose la prostituée dans son coffre, le tout en moins de 5 minutes et pour des prix 20% moins chers que ceux pratiqués dans les autres maisons closes.

images2images

Rentable pour la maison close, un service gratuit pour les clients

Tout le monde est satisfait de ce nouveau mode de retrait de prostituées, à commencer par Jean-Claude Vannsebeke qui voit de nombreux avantages dans le drive. « Nous proposons un large choix de choix de prostituées en ligne. Le client peut sélectionner la taille de la fille, sa couleur de cheveux, son âge, ses spécialités. Il peut y ajouter des options comme par exemple la formule massage aux huiles essentielles. Nous avons même ouvert la possibilité d’enregistrer un code promotion lors de la commande pour obtenir un rabais supplémentaire. Une fois que la commande est enregistrée, le client se rend dans notre point de retrait pour récupérer la fille. Il est possible de consommer sur place ou à emporter. »

Depuis le lancement du concept début octobre, le drive de la maison close ne désemplit pas. Trois points de livraison sont déjà ouverts et un quatrième drive est en cours de construction. Huit coursiers ont été embauchés en contrat à durée indéterminée.

Le taux de fidélisation des clients du drive est de 96% en moyenne. « Cela m’a permis d’attirer de nouveaux clients, plus jeunes et plus fortunés. Les délais de livraison ont été optimisés. Les stocks de filles sont vite écoulés. D’un point de vue financier, c’est une affaire très rentable » nous confie Jean-Claude Vannsebeke.

Selon les dernières statistiques fournies par le propriétaire, le panier moyen des clients du drive est deux à trois fois plus élevé qu’en maison close ordinaire : il n’est pas rare qu’un client profite d’une promotion pour réserver trois, quatre voire cinq prostituées en même temps.

A terme le marché de la prostitution en drive devrait représenter 30% des passes d’ici 2020 en Belgique. Ce mode de consommation a vocation à devenir le circuit de commande majoritaire de prostituées dans les prochaines années.

La Rédaction

Share Button

Comments

comments

Leave a Reply