Alsace : un référendum d’autodétermination organisé en 2018

Share Button




ALSACE – La décision d’organisation d’un référendum prise par les autorités alsaciennes présage d’une grave crise de défiance envers l’Etat.

La Catalogne inspire l’Alsace. Les autorités alsaciennes ont voté hier un texte prévoyant l’organisation d’un référendum d’autodétermination, une première pour une région française. Plus d’un million d’habitants seront appelés aux urnes en 2018. La date reste encore à définir.

Le texte, qui rappelle que le peuple alsacien est « souverain dans la détermination de son avenir », a été adopté à une large majorité par les représentants alsaciens à l’issue d’une séance très houleuse où un groupe indépendantiste a même entonné l’hymne alsacien « Elsässisch Fàhnelied » (littéralement en français le « chant alsacien du drapeau »). « Nous sommes tous unis derrière une langue, une culture, une histoire. Nous sommes assujettis à un pouvoir central qui ne nous représente pas » a confié un indépendantiste favorable au référendum.

Une démarche inédite interdite par l’Etat

Les autorités alsaciennes doivent désormais publier le décret convoquant le référendum, texte qui sera, selon toute vraisemblance, déclaré comme « caduque » par le Conseil d’Etat, le gouvernement tentant par tous les moyens d’empêcher la tenue de ce type de scrutin sur le sol français. Car en France, la Constitution est claire : elle limite l’organisation des référendums locaux aux seules questions « relevant de la compétence de la collectivité qui l’organise ».

« La Constitution fixe les règles applicables en France, mais l’Alsace ce n’est pas la France » a précisé un autre indépendantiste. Pas sur que le gouvernement ait la même lecture de cette démarche inédite initiée par les autorités alsaciennes.

La Rédaction

Crédits photo : Reuters © Vincent Kessler

L’article vous a plu ? Rejoignez-nous sur facebook et abonnez-vous en un clic !

Share Button

Comments

comments

Leave a Reply